domenica 23 dicembre 2012

Une réflexion intéressante sur les miennes deux séries...

Pierre Chaffard-Luçon vient d'écrire un article intéressant sur les miennes deux séries, "Confessions d'un Templier" e "Cathares". 
Je vous invite à lire son Blog, toujours riche de réflexions et pensées originales et personnelles sur le monde de la bande dessinée et non seulement.

Pierre Chaffard-Luçon ha appena scritto un interessante parallelo tra le mie due serie, "Confessions d'un Templier" e "Cathares".
Vi invito a seguire il suo Blog, sempre ricco di riflessioni in libertà sul mondo del fumetto e non solo



Salon Litteraire

 

Cathares III – La Synagogue de Satan : au-delà du thriller, une réflexion sur la foi.

Ecrivains et auteurs :
Editeur :
Thèmes :


Arnaud – chevalier chrétien dont une partie de sa famille s'est convertie à la religion des Parfaits, les Cathares – a reçu pour mission de son frère maintenant décédé d'escorter trois Purs. Un sourd, un aveugle et un muet. Ces trois « moines » sont les gardiens du trésors des Cathares : tant que celui-ci existe, leur religion ne effondrera pas. Et ce même si la place forte de Montségur est tombée aux mains des croisés du Roi de France. Mais Arnaud a trahis les siens. Il a promis au roi de France de lui livrer le trésor et, pour ce faire, dispose des indices pour orienter l'Inquisition qui les poursuit et souhaite uniquement détruire cet objet. Seulement, la culpabilité est un poids lourd à porter. D'autant plus lorsque certains doutent de vous et vous demandent chaque jour de prouver votre fidélité. D'autant plus lorsque votre unique amour joue dans l'autre camp. D'autant plus lorsque l'un des hommes que vous guidez par les indices que vous semez n'est autre Guy II de Levy, l'homme qui a volé votre titre et vos terres...
Alors quand Prima est capturée, Arnaud se lance à son secours. Un tel acte va-t-il lui faire abandonner sa promesse au roi de France Louis IX ? Lui qui a déjà fait tombé une forteresse entière, fera-t-il périr son amour pour mettre fin aux massacres engendrés par l'hérésie Cathare et la croisade ?
Dans le Sud de la France, FabioBono et Bruno Falba font vivre leurs héros au temps du Moyen-âge. Le duo s'était formé sur Confessions d'un Templier, un triptyque paru chez Soleil. Ils ont ainsi renouvelé avec Cathare leur savoir faire : le même style de dessin, les mêmes enjeux historiques, la même réussite !

Fabio Bono ne change rien à son crayon. Il s'offre néanmoins la possibilité de travailler une nature magnifique : les montagnes et les forêts du Sud vivent réellement sous sa main. Son dynamisme laisse toujours une grande place à l'action.
Néanmoins, l'ouvrage diffère un peu de la précédente série. Ici, c'est une chasse à l'homme en trois tome qui s'instaure, non l'histoire de la Terre Sainte. D'une certaine manière, l'Histoire et son grand H ont été placée au second plan pour mettre en avant l'histoire d'Arnaud, alors que l'inverse se faisait pour Jacques de Molay.
Malgré tout, lorsque nous refermons ce troisième tome, un sentiment d'inachevé plane un peu : le trésor que nous attendions depuis trois tomes – qui, certes s'il n'est pas l'enjeu premier de cette histoire qui se penche plus sur Arnaud et sa trahison, reste important – est rapidement balayé en deux bulle à peine expliquée : si vous ne connaissez pas l'histoire des Cathares, vous ne saurez pas réellement ce qu'il est. Tant pis...


Mais toujours, au final, reste la question de la foi : dans un monde médiéval où la religion dirige la société, comment être vrai ? Chez Bruno Falba, les Cathares et les Musulmans peuvent parfois être plus justes que les chrétiens. Et parfois les Inquisiteurs eux-mêmes apparaissent plus humains que leurs adversaires... Au-delà des prototypes que posent notre société au regard parfois si tranché sur la question de la religion, Cathares permets, à l'instar de Confessions d'un Templier, de bousculer les certitudes de notre époque et de comprendre les différentes formes de vie face à la foi, quel qu’elle soit, qui n'est pas mauvaise en soi !

Pierre Chaffard-Luçon