lunedì 14 gennaio 2013

Une très bonne chronique de Sébastien Moig...

Une très bonne chronique de Sébastien Moig pour le webzine Maxoe... Ici : www.maxoe.com 

Una recensione molto buona sul sito: www.maxoe.com

---------------------------------------------------------------------------------------------------- 

 La BD du jour : Cathares T3 de Falba et Bono
Après un second tome plus posé, Cathares nous revient avec un dénouement inattendu. Mais avant d’en arriver là, il faudra d’abord parcourir les landes ariègeoises jusque dans des forteresses fabuleuses construites à même la montagne. Peut-être que si le chemin se révèle clément, vous pourrez alors découvrir ce mystérieux secret cathare… 



Souvenons-nous, après un siège de plusieurs mois, la forteresse de Montségur pliait sous les assauts répétés d’une petite armée avec à sa tête Hugues des Arcis, sénéchal du roi, Pierre Amiel, archevêque de Narbonne, monseigneur Durand, évêque d’Albi et l’inquisiteur général, frère Ferrier. Les cathares mis au bûcher devaient quitter cette Terre avec leur culte et leurs secrets… Mais tout n’était pas si simple car trois frères purs réussissaient à s’échapper accompagnés d’Arnaud de Belisen. La quête vers le trésor caché des cathares pouvait dès lors s’organiser avec un petit bémol cependant, la présence d’une troupe de soldats à leur chasse… Le troisième volet se poursuit donc alors qu’Arnaud ignore toujours la destination et les desseins de ses compagnons de route : Je suis un traître… Et j’ai hâte d’achever cette mission pour me débarrasser à jamais de ce fardeau qui m’étouffe… Les hérétiques me cachent toujours l’issue de notre voyage mais j’ai mon idée sur la question, se dit en lui-même Arnaud. Mais sait-il vraiment la tournure de tous les événements à venir ? Sait-il que les frères purs entendent rejoindre Matheus, l’homme qui avait été chargé il y a peu de convoyer l’or des cathares pour financer le paiement de renforts afin de résister au siège de Montségur ? Sait-il aussi qu’une fois parvenu à la Spoulga du Bouan, les frères purs vont prendre possession d’une étrange relique aux pouvoirs bien mystiques ? Sait-il enfin qu’ils partiront au petit matin, aidé de Matheus, pour parachever leur mission secrète dans les entrailles d’une grotte tout aussi mystérieuse ? Non… Et pour la peine le lecteur se trouve plongé dans la même situation qu’Arnaud, à échafauder des hypothèses qui alimentent notre soif de savoir et donnent du relief à ce dénouement que nous vous laissons découvrir !

Cathares s’inscrit dans les récits d’aventures historiques de bonne facture. Si nous devions avoir qu’un seul regret il serait à chercher dans l’utilisation répétée de panoramiques qui écrasent parfois la perspective du dessin de Bono. Mais le dessinateur arrive à tirer son épingle du jeu en offrant une vraie richesse visuelle à partir de l’utilisation des fonds perdus qui densifient la planche et permettent de scotcher le lecteur comme sur cette double-page (planches 2 & 3) paysagère dans laquelle nous suivons Arnaud et les trois frères qu’il accompagne. La multiplication des cases sur certaines scènes permet de garder un rythme alerte qui avait baissé lors du tome précédant et qui demeure essentiel sur ce type de récit.

Au final on regrette presque que la série s’achève tant la période riche offre des perspectives séduisantes de déroulés possibles. Mais connaissant l’attachement de Bruno Falba pour cette période de l’histoire et la thématique développée, nous pouvons raisonnablement penser que les Cathares pourraient se décliner en d’autres récits dans les prochaines années, les landes montagneuses traversées ici étant particulièrement réceptives en échos porteurs…